Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 14:11

Ouais. On va encore me taxer de mièvre / gnangnan / cucul (des années que ça dure...Déjà au collège, j'y avais droit avec mes idées romantiques de Prince Charmant...)

 

Et alors ? J'ai bien le droit de souhaiter un joyeux anniversaire à mon blog et de lui faire souffler sa première bougie !

 

Pour fêter ça, je te remonte le tout premier article : http://ald-travail.over-blog.com/article-c-est-officiel-57153730.html

 

Le bilan en 1 an d'existence : pfffffff, que dire ?

 

D'abord ceci : (au bout du rouleau, le Monsieur ?)

 

 gateau.jpg

 

Ah oui, et puis ça (c'est moi qui l'ai fait, pas de quoi être fière...)

 

 

100 8944

 

Oui, c'est bien un paquet cadeau complètement raté et rafistolé du mieux que j'ai pu...Le mâle y arrive du premier coup et c'est toujours propre. Quant à moi, c'est jamais lisse et toujours moche. Je redoute le jour où la naine va être assez grande et lucide pour me dire : "maman, j'apporte pas mon cadeau à ma copine, j'ai trop honte..."

 

Bref.

 

Je voulais faire un bilan, pas m'épancher sur ma nullité dans quelque activité manuelle que ce soit.

 

En un an, il s'en est passé des choses et grâce à qui ? Ben, grâce à TOI. Eh ouais. Tu as joué un rôle capital dans la réalisation de ce projet fou, à savoir me faire croire que je pouvais écrire mes conneries pour d'autres personnes.

 

Le pire, c'est que ça marche...La preuve, j'ai encore reçu deux demandes de dynamitage de textes lisses hier. Tu te rends compte ?

 

Alors, j'y crois. Bon, pas fermement, mais je me rattache à la petite lueur d'espoir qui dit que la rédaction web orientation humoristique a ses chances, bien perchée sur sa niche, pas encore trop répandue, puisque personne n'ose trop rédiger des textes filous...

 

C'est tant mieux pour moi. Parce que je m'engouffre dans la brèche tous les jours, et je fais tout exploser à coups de jeu de mots, allusions, et autres joyeusetés.

 

Tu m'as laissé y croire, je ne sais pas si c'est une bonne chose, dans six mois j'aurais peut-être renoncé à tout ceci, mais aujourd'hui, je me donne à 100%, et essaie de faire du bruit à mon échelle pour montrer que l'on peut proposer des textes décalés et percutants tout en étant professionnel.

 

Et puis des personnes avec des projets de grande envergure sont venues me chercher. Elles me font confiance, je vais devoir dépasser mes limites (oulala, ça risque de faire mal) et réinventer chaque jour les mots pour les transformer en une matière à sourire, les faire valser sur ton écran d'ordinateur pour qu'au final, tu te dises que tout ceci n'est pas qu'une imposture.

 

Peut-être que c'en est une, d'ailleurs. Pourquoi parler de talent quand tout est désarticulé et semble ne pas être cohérent ? Ce serait ça, le talent ? Arriver à faire tenir debout un texte sans queue ni tête ?!

 

Non, je reste ton imposture, celle que tu as soutenu, ami lecteur, et je t'en remercie.

 

En un an, tu as fait de moi ce que je n'osais pas être, et ça, ça n'a pas de prix. Reste à moi de le défendre bec et ongle, et crois-moi, capricorne power ! Persévérer.

 

Joyeux anniversaire à mon blog. Et merci à toi qui continue à lire mes textes décousus et qui y croit un peu.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 22:15

Séquence 1 : je me la pète. Bien profond en plus. Alors, ne reste pas si tu ne veux pas voir à quoi ressemble une blogueuse qui crâne.

 

En discutant avec ma tante, il se trouve que j'ai appris qu'elle "compile" tous mes écrits. Elle leur a fait un p'tit nid douillet et les recopie amoureusement pour les présenter dans une sorte de cahier; Tu te doutes que quand j'ai appris ça, j'ai dansé intérieurement (eh ouais) parce que quand même, ça fait plaisir de voir que quelqu'un s'intéresse à ce que je fais, à tel point d'en faire une compil'.

 

Alors, je partage. Parce que c'est quelquechose qui me touche beaucoup.

 

LIVRE_ALEXANDRA_001.jpg

 

LIVRE_ALEXANDRA_002.jpg

 

 

LIVRE_ALEXANDRA_003.jpg

 

Ca fait plaisir. Un peu comme Roro alias Rodolphe Fontaine qui aime bien recevoir des photos de son bouquin se baladant partout en France, je suis contente d'avoir mon propre recueil d'articles dans une p'tite commune de Haute-Gironde.

 

Te moque pas, promis ?!

 

Bon, cette parenthèse étant faite, je voulais aussi te parler de mon avenir potentiel dans le monde féroce de la rédaction web.

 

Comme tu le sais si tu me suis sur Facebook, j'ai créé mon p'tite société, Drôle de Plume (https://www.facebook.com/profile.php?id=100000538212687#!/Alexandra33400), et je tente de faire connaître mon style déglingué sur la toile.

 

En Septembre, je collaborerai dans deux super projets de plateforme, je t'en dis pas plus, mais j'ai été contactée. Devine pour quoi ? Il paraît que la plupart des sites sont "boring" (n'est-ce pas Geramel, smiley qui sifflote) et qu'il faut faire rentrer du soleil shooté aux gaz hilarant sur le web.

 

Et qui va s'y coller ? C'est Bibi la Plume décalée. J'me shoote même pas en plus. J'imagine un peu le désastre si j'avais des addictions...

 

J'ai même eu ma première réunion de chantier (en Anglais) et eu droit à un zoli compliment de la part de mes futurs collaborateurs, je cite "on est tes premiers fans".

 

Ok, rappelle toi quand même que mon style pisse de la ligne (et ça, c'est pas un compliment). Parce que je me la pète grave dans cet article, il faut contre-balancer ça direct au risque que sinon, tu vas te barrer sur d'autres blogs, te disant que j'suis qu'une sale prétentieuse sans intérêt (merde, j'suis démasquée, j'espérais tenir jusqu'au un an de mon blog avant que tu t'en rendes compte...)

 

Donc, résumons l'agenda de Septembre : deux projets d'écriture sur des plateformes, un travail diversifié pour un imprimeur en ligne, des billets d'humour chez ma toute première cliente, des p'tites chroniques chez Sacrés Mômes et...rechercher un "vrai" boulot p'têtre ?!

 

J'fais quoi moi ? Je plonge dans le monde délicieusement minuté de la Mampreneur ? J'hésite.

 

Un 3/4 temps dans un boulot classique m'irait bien aussi, avec une journée de libre pour bosser pour mes clients.

 

Avis donc à toi recruteur : tu cherches une personne double face (sérieuse le jour, délurée la nuit), tu peux me contacter.

 

Ah oui, je te tutoie, je fais ma fière pour l'instant. Je serai nettement moins téméraire si je t'ai un jour en face.

 

(Parce que oui, je suis une timide, au fond, derrière cette couche superficielle de blablatage).

 

Beaucoup de bruit pour rien en fait. Comme d'hab.

 

PS : pour tous mes lecteurs masculins (Roro a longtemps été seul, mais j'ai comme dans l'idée que vous êtes une dizaine maintenant), cet article craint, j'espère que vous l'avez pas lu jusqu'au bout; (Ouais, parce que les lectrices, par solidarité, seront toujours plus clémentes, enfin à part miss tu-pisses-de-la-ligne)

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 22:13

Tu es là sans être là. Tu n’as peut être même pas conscience que je suis ta maman, que je t’ai porté pendant neuf mois, que je t’ai aimé dès le premier instant.

 

Aucun diagnostic n’a été posé. Tu es dans ton monde, tu ne m’entends pas, ne me comprends pas, mais un seul de tes sourires fait voler en mille éclats la bulle qui nous sépare.

 

Les autres te regardent, ils ne comprennent pas. Le handicap ne s’est pas immiscé dans leur vie, ils refusent même certainement de l’appréhender, et te voient comme une bête de foire.

 

Je suis ta maman, je vois leurs regards se détourner comme si tu n’existais pas, et cela me fait mal. Tu ne t’en rends pas compte, alors je souris comme si de rien n’était, je te fais croire à un monde idyllique où tout un chacun se préoccupe de l’autre et l’aide à surmonter ses problèmes.

 

Dans la réalité, je ne vois que des regards indifférents, mais pas une once d’empathie. Le soir quand je m’endors, il m’arrive de me demander ce que j’ai fait de mal, et pourquoi je dois inlassablement gérer l’ingérable sans aucun répit.

 

Personne ne veut te garder. Les vacances, je ne sais même plus ce que c’est depuis que tu es né. Je suis comme une machine qui tourne à vide, en essayant de ne pas penser à demain, ou si j’y songe, à me forcer de croire que ce sera un jour meilleur.

 

Mais tu ne m’entendras toujours pas. Tu ne seras probablement jamais invité à un goûter d’anniversaire, et ton lourd fauteuil mettra toujours une barrière entre toi et le reste du monde.

 

Je me plais à croire que je suis pessimiste, et que le mal qui te ronge s’estompera un jour.

 

Peut-être même que tu m’appelleras « maman » et que tu me réconforteras dans mes moments de faiblesse.

 

Mais pour tes cinq ans, tu n’as pas soufflé de bougies, et tu n’as pas voulu goûter ton gâteau, que j’avais spécialement préparé pour toi. Mes efforts ne sont pas perçus, et pourtant, je continue à fêter le temps qui passe, en espérant qu’il viendra apporter une explication à ton problème.

 

Quelque soit le handicap de votre enfant, pour toutes mes amies, mais aussi pour celles que je ne connais pas, sachez que votre lutte pour le voir grandir et s’épanouir normalement est des plus admirables.

 

Des moments de doute, vous en avez et en aurez. Du découragement, de la colère, aussi. Je n’ai pas de solution miracle à apporter, juste ces quelques lignes pour vous toutes qui êtes si courageuses, et méritez bien une petite mise en lumière, dans un monde où aider son prochain n’a plus aucun sens.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 22:04

  100_9327.JPG

 

 

 

 

Aussi léger qu’une plume, invisible mais pourtant crucial, le souffle, c’est la vie.

 

Jeunesse insouciante, bulles qui s’envolent vers un avenir incertain, éclats de rires qui résonnent encore et encore faisant fi de la réalité.

 

Une vie pavée d’obstacles, où médecins et spécialistes se relaient pour maintenir le souffle.

 

Bulles d’amour aux contours réguliers, la douceur du foyer apporte l’équilibre nécessaire pour avancer.

 

Envie de rebondir, de se laisser aller au gré du vent, désir d’escapade lointaine, respirer.

 

Bulles brisées par un destin tragique, injuste et froid, mais nous continuons à penser à toi, la plus courageuse des princesses du souffle. Notre Albane.

 

Ayons une pensée pour tous ceux, qui, comme Albane en ce moment même, se battent contre cette fichue maladie.

 

  http://www.vaincrelamuco.org/

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 21:09

Alors, pas de long article ce soir, juste cette info au cas où tu l'aurais loupée, bien que je la fasse circuler sur facebook, que mes copines le fassent aussi...

 

Si tu cliques là : http://www.plurielles.fr/, tu verras la tête de ma grosse bouffe en train de se régaler avec une glace. Eh ouais, sur la page d'accueil de Plurielles, c'est-il pas énorme ?!

 

Mais attends, mon premier dossier paru la semaine dernière est toujours en ligne et devine à côté d qui le petit pirate se balade dans la catégorie "maman" ? Il est juste à côté d'Angelina Jolie. Eh ouais.

 

J'en profite, ça n'est que temporaire.

 

En attendant, si tu n'as pas cliqué sur le "j'aime" en haut à droite de la photo, ne t'en prive pas. Ca fait du bien à mon égo.

 

Profite en pour me demander des autographes et je me pâme. Limite je ne passe plus les portes tant ma tête enfle.

 

Allez, sérieusement, merci pour tout.

 

Je te parlerai de mon actu de rédactrice web sous peu car ça bouge de ce côté-ci ces derniers temps.

 

En attendant mon prochain article, je t'envoie de gros bisous même si ça fait gnan gnan. De toute façon, j'ai un côté fleur bleue que j'assume. (Mais pourquoi je parle de ça moi ?!!)

 

A bientot :) et n'oublie pas de lire mon deuxième dossier sur le thème du parc animalier.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 10:58

L'article d'aujourd'hui concerne quelqu'un que j'apprécie pour son altruisme, sa générosité, son sens des valeurs.

 

Il y a des moments où l'humour cède sa place à la réalité, parfois cruelle, difficile à avaler et c'est le cas pour un petit garçon, adorable mais dont le poids du destin l'empêche parfois de vivre pleinement, retenu par une maladie méconnue, terriblement difficile à assumer : le syndrôme gilles de la Tourette.

 

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, tout est expliqué ici :

 

http://france-tourette.org/soleil.html

 

C'est une maladie à cliché, qui, dans les séries est toujours montrée du doigt dans sa forme la plus risible, avec les tics grossiers de langage, les mouvements de corps incontrôlables...

 

Imaginez cela sur un petit garçon qui ne comprend pas lui-même ce qui se passe, qui va devoir apprendre à vivre avec, sous le regard parfois moqueur des gens qui l'entourent.

 

On sait combien les enfants entre eux sont cruels. Aucune pitié pour quiconque sort du moule.

 

Aujourd'hui, sa maman s'inquiète, je crois que l'on ferait de même à sa place. D'autant plus que comme l'explique le schéma, les tics moteurs et sonores permettent de poser le diagnostic mais il existe d'autres troubles liés qui peuvent mettre en péril toute une scolarité : déficit de l'attention, crise de rage, trouble d'apprentissage...

 

C'est un véritable parcours du combattant pour ce petit bonhomme, et j'ai juste envie de dire à sa maman que nous ferons tout pour l'aider, nous sensibiliserons les gens à cette maladie, j'écrirais autant d'articles qu'il le faudra, même si, pour l'instant, ma copine préfère garder l'anonymat.

 

Je vous invite à commenter ou laisser votre adresse mail si vous connaissez un peu cette maladie, afin que nous puissions avancer, mieux l'appréhender, et de ce fait, pouvoir aider et rassurer notre amie sur le devenir de son petit garçon.

 

Nous ne te laisserons pas tomber ma copinaute, et notre quête d'information face à la désinformation concernant ce syndrôme ne fait que commencer.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 13:05

Aujourd'hui, c'est du lourd, que je te propose chère lectrice ! Là, tu te dis, elle bluffe; eh ben non, j'mens pas.

 

Alors tu te dis mais qui peut-elle bien connaître ? C'est qui ? Ca t'obsède...

 

Un indice, c'est une brune au fort caractère qui n'a pas froid aux yeux (non, c'est pas moi, je ne suis pas une célébrité, mais merci d'y avoir pensé, smiley lunettes de soleil).

 

Je tiens à dire qu'après mon non-article sur les femmes fontaine, je retombe dans le classé X avec une ancienne strip teaseuse qui s'assume et qui assure.

 

Vous y êtes ? Allez, photo :

 

laly.jpg

 

 

Eh ouais, c'est la classe, je suis l'amie d'enfance de Laly, miss fort caractère, miss réalisatrice et actrice à ses heures de films pour adultes (j'détaille pas Laly tu m'excuses, je pourrais me faire censurer.)

 

Je ne vais pas écrire des lignes sur ce qu'elle fait actuellement (ça, vous pourrez le voir dans closer ou ce genre de magazines), non, je voulais évoquer mes souvenirs avec elle, on a quand même vécu notre enfance ensemble, à se marrer sur des trucs de gamine, à partager secrets et potins.

 

Donc Laly, talaaaaaaaaaa, regarde ce que j'ai trouvé, ça devrait t'évoquer de bons souvenirs, nos premiers fous rire en classe de maternelle, juste parce qu'il y a le mot "titicaca" dedans, allez enjoy (bon, c'est entre elle et moi ça, vous ne lui mettrez pas la honte, amis journalistes si vous me lisez, interdiction de lui parler de ça en interview...)

 

http://www.dailymotion.com/video/xcfdh2_anne-et-caroline-chiquito-le-petit_people

 

Mais Laly, c'est aussi un grand coeur et une certaine sensibilité.

 

Sous sa carapace de businesswoman (car quoiqu'on en dise, elle a su maîtriser plusieurs casquettes), se cache quelqu'un qui adorait (adore ?) les films à l'eau de rose et qui, l'année de ses 17 ans a chialé comme nous toutes sur la musique de Titanic, allez enjoy n°2 et chiale pas, hein ?

 

http://www.youtube.com/watch?v=Z7qB8ATDONo

 

Question potins, on était ensemble à l'école pendant des années, j'ai même une photo de classe en maternelle où on voit ses belles bouclettes (j'scanne pas, je sais pas si je suis autorisée là).

 

Questions potins toujours, vous vous souvenez de mon article sur la petite maison dans la prairie ? (Nostalgie quand tu nous tiens... ), elle aimait beaucoup cette série (c'est pareil, on ne l'interroge pas là-dessus amis journalistes) et on a eu de bons fous rires grâce à ça.

 

Question mecs, c'est classé secret défense, j'en parle pas mais la miss a eu son lot de conquêtes, elle n'est pas à plaindre;

 

Si vous êtes fan, vous pouvez la retrouver sur facebook, elle gère bien les nombreuses demandes qu'elle reçoit et est toujours prête à signer des autographes. (A quand mon tour ? Peut être bientôt qui sait...)

 

En résumé, on s'était quittées fâchées, je l'ai retrouvée chez notre docteur commun adepte du j'ai-une-heure-de-retard-sur-le-planning et du coup on s'est croisées, chose impossible si ce bon vieux docteur P. avait respecté les horaires de consult' (mais on l'aime aussi comme ça notre Doc, pas vrai Laly ?).

 

Une petite discussion banale, des mots gentils échangés et c'est reparti comme en l'an 40...

 

Une dernière chose : Laly, arrête de t'habiller en brillant, ma fille kiffe trop et me demande de faire pareil :

 

ma chouquette : - "mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan, tu as vu comme elle brille ta cops ?"

moi : - "oui, elle a une jolie tenue qui lui va bien"

ma chouquette : - "pourquoi tu mets pas la même chose ?!" (ah ces gosses de 4 ans)

moi : - "euh, maman a porté deux enfants, elle a le bidon un peu flasque et la poitrine moins fière" (merci l'allaitement)

 

Alors, Laly, continue ton parcours sans faute, assure en interview, et prie pour que la presse people ne me lise pas ou sinon tu vas devori t'expliquer sur le lac titicaca sans bafouiller (aïe). Enfin, rassure toi, les journalistes n'en ont rien à faire de mon blog, te voilà rassurée hein ?

 

Bisous ma belle et bravo ;) on peut ne pas cautionner ce genre d'industrie (comme moi) mais réussir dedans en gardant la tête haute force tout de même l'admiration...

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 15:38

Bon, là, je vais faire l'éloge de mes copines alors si tu n'en fais pas partie, trace ta route, chère lectrice, au moins le temps de cet article. (désolée, mais sache que si tu te manifestes et que je ne te connais pas, je ferai peut être mon prochain article sur toi, alors vas-y à fond dans les commentaires si tu veux ta minute de gloire ?? euh...passage de pommade ? )

 

Depuis le début de l'aventure de l'écriture, j'ai reçu un soutien sans faille. Cela a commencé avec Anne-Sophie et Karine, puis Krystal, qui m'ont toutes poussée dans cette voie convaincues que j'allais m'y plaire.

 

Les filles, vous avez raison. Pour preuve, j'adore écrire des choses légères, faire esquisser des sourires aux lectrices, j'aime lire vos commentaires, cela m'a donné du courage pour affronter la difficulté et vous raconter des faits de la vie courante sur le ton de l'humour m'a permis d'exorciser la peine et de la transformer en une énergie positive.

 

Et puis, par vos votes quotidien suite à mon harcèlement (mais je sais que vous voteriez sans cela quand même), vous me donnez toutes un espoir, celui d'être aimée pour ce que j'adore faire, cela me paraît être une richesse inestimable.

 

Donc, et même si ce n'est sa fête que demain, un grand merci à Séverine; car oui, ma petite Sev vient de passer deux mois (!) à publier tous les jours mon lien pour le concours cosmopolitan sur son mur Facebook (et pour cela, on devrait lui décerner une médaille); et elle n'est pas la seule à m'avoir aidée de cette manière : Marie, Cricri (oui Madame-j'engrange-du-gland), Vaness' (alias la moule), Nadine, Adeline, Audrey, Elodie, Valérie, Nathalie, Isabelle, Nadège, Laure, Chamia, Sophie, Bérangère, Rachel, Chrystelle ... Oui, tout ca ! Une énorme solidarité, une énorme confiance en moi, je suis super touchée les copines.

 

Sans compter toutes celles qui cliquent tous les jours (et un clin d'oeil spécial aux Doctinautes) pffff, alors là, je ne peux pas faire la liste, vous êtes trop nombreuses...Ma jumelle, Clémence, Virginie, Delphine et Poupette, super Roro, mon père et mes frères (les seuls garçons à s'aventurer par ici), Carole, Hélène, Aurélie (ma fan n°1), Marie-Eve, bref, je ne peux pas citer tout le monde mais je suis bluffée !

 

Grâce à vous toutes, mon tout petit blog, tout dénué de liens informatiques compliqués pour faire de jolies images, a réussi à entrer petit à petit dans la cour des grands, les blog-busters, ceux qui ont conquis leur public depuis longtemps et n'ont plus rien à prouver.

 

J'ai encore tout à démontrer, vous me connaissez (capricorne fufufu) je ferai de mon mieux pour continuer à vous faire sourire, en douceur, sur des futilités.

 

Merci à vous toutes pour tout.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 14:56

En direct de potin land

 

Cher lectrice (enfin lecteur pour deux personnes),

 

Je t'écris ce message pour te dire que ta chômeuse blogueuse préférée a perdu son titre de demandeuse d'emploi. Un boss vient de me trouver, dans la jungle des millions de personnes dans ma situation, là, juste sur le parking marqué "places libres".

 

Le 13 Décembre, donc, je serai sous la tutelle de la personne qui s'en va, elle va me fomer pour que début Janvier je sois opérationnelle quand elle sera partie.

 

L'entreprise fabrique et commercialise des matériaux composites (plastique, gel coats...) et cherchait une assistante commerciale pour s'occuper des commandes, les gérer, les suivre, aider le commercial et traduire des textes en Anglais.

 

Et voila, il se trouve que je connais grosso modo cela, même si je ne viens pas du tout de ce secteur, mais ils me font confiance alors, il va falloir tout donner :)

 

Je ne commence que le 13 Décembre, donc rassure toi (et là je m'adresse à Cricri), tu pourras encore te shooter et engranger du gland pendant quelques jours... Et je ne compte pas arrêter ce blog qui a été une véritable bouffée d'oxygène dans la pollution ambiante du monde du travail, bouché, asphyxié et pris à la gorge par des milliers de personnes, toutes dans la même galère, à qui j'envoie un énorme bisou de réconfort (là, c'est pour ma petite Karine, mais il y en a d'autres).

 

J'ai maintenant intérêt à finir mon bouquin rapidos non ? Histoire que vous ayez une partie de mon histoire chez vous, sur votre table de nuit, et que vous puissiez respirer le bon air de la recherche d'emploi. Ca vous tente ? (par contre, Cricri et Vaness, je ne pourrai pas parler respectivement de vos histoires de fesses et de nichons dans mon bouquin, il serait censuré direct...Ca restera sur le blog).

 

Bon, je traine pas trop, Chamia et Gaëlle me harcèlent de : "alors ????? mais euh c'est quoi? Comment? Quand?" alors que poupette dit rien, normal, elle est au courant, jumelle aussi, (bon, le texto a trainé mais il était dans les starting blocks quand tu as râlé de ne pas l'avoir eu).

 

Il ne te reste que deux choses à faire : voter pour mon blog, histoire que je sois encore plus visible, (tu m'excuses, j'ai la flemme de copier le lien) et acheter mon bouquin dans quelques mois, alors commence à engranger du flouz, du pèze, de l'oseille, des bas de laine, tout ce qui traîne pour que ton ex-chômeuse préférée devienne célèbre et puisse signer des autographes dans sa nouvelle entreprise (ca, c'est la classe) mais aussi pour toutes ses copines et les copines de ses copines qui viendront faire la queue à la FNAC la petite librairie du coin.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 22:34

Me revoilà. Ma connexion Internet rétablie, je me suis jetée sur mon blog car j’ai quelques lecteurs à satisfaire quand même.

Après mes derniers articles sur deux de mes copines follasses et dévergondées, j’ai intérêt à parler de la mécanique des fluides ou de la théorie de la relativité pour relever le niveau.

Ça tombe plutôt mal, je n’ai pas la moindre idée de comment ça marche … Et puis, on s’en fout non ?

Avouez que vous êtes plus intéressé par Zyg et sa poitrine (enfin sa non-poitrine à en juger par l’estimation de Sophie) ou par Cricri et ses problèmes de gland que par Einstein, sa semi-calvitie et ses théories rasoirs.

Ce point étant éclairci, attaquons le sujet du jour laissé à mon libre-arbitre : les enfants dans les magasins. (Non, je ne parlerai plus de Vaness’ et Cricri, laissez des commentaires pour ceux qui veulent leur numéro de téléphone.)

Bon, à l’approche des fêtes et n’ayant pas toujours quelqu’un sous la main pour garder les mioches, il faut se rendre à l’évidence : il va falloir aller faire les courses avec deux nains surexcités.

Si vous avez suivi des cours de Yoga, c’est le moment de vous en rappeler.

Si vous avez écouté les conseils de Super Nanny (paix à son âme L), remémorez-les vous.

Car aujourd’hui, c’est une épreuve particulièrement difficile qui se présente : celle de la crise de nerfs en public. Honte garantie. Regards douteux aussi.

bébé

Sans compter les petits vieux et leurs remarques pleines  de bon sens : « ah, c’est ça la jeunesse » (très utile dans le cas de figure d’un nain de trois ans qui hurle pour avoir son action-bidule).

Parfois les jeunes s’y mettent aussi : « oh mais que tu es laid quand tu pleures !» (De quoi  je me mêle ?).

Je sens que vous compatissez, ça vous est arrivé ?

Dans un cas pareil, on rase les murs et remplit son caddie limite les yeux fermés, en attrapant les produits au hasard, le plus vite possible et en passant vite vite devant le rayon des jouets en priant pour que les deux asticots ne se rendent compte de rien.

Raté. Action-bidule a encore été le plus fort. Il a dégainé son super rayon laser pour attirer l’attention et bien sûr le nain a foncé direct.

Il reste deux solutions :

-          le mettre dans le caddie et aller le rapporter dès que le petit dernier aura le dos tourné, juste avant de passer en caisse (ça peut marcher pour un enfant de 2 à 3 ans ; au-dessus, c’est plus discutable)

-          ne pas le prendre et s’exposer aux hurlements, aux roulements par terre et à la honte suprême.

Alors, heureuse ?

OK pour la solution 1, mais alors mettez votre aînée dans la confidence et achetez son silence avec des bonbons.

Mère indigne. Mais digne et guillerette car crise de nerfs avortée.

Le mioche n’a rien vu. Vous vous en tirez bien pour cette fois.

Cette histoire est une fiction, je n’amène jamais mes enfants au supermarché, sauf si mon mari est avec moi. Oui, c’est lui l’autorité, c’est lui qui a la honte. Enfin qui devrait.

Si vous me cherchez dans ces cas-là, je suis au rayon des fringues à essayer paisiblement un jean pendant que mon cher et tendre négocie le non-achat de l’action-bidule sans passer par l’option du « je-dépose-et-ressors-discrétos-du-caddie ». Trop  fort. Il réussit à tous les coups. Et sans un pleur.

Vous comprenez pourquoi c’est lui qui gère tout cela. Désolée, je le prête pas.

C'est sur ces paroles pleines de bon sens que je vous laisse ce soir, en envoyant au passage un gros bisou à ma pharmacienne si elle me lit, car oui, c'est une professionnelle qui se soucie de ses clients (au point qu'elle m'a demandé l'adresse de ce blog) et je me demande comment elle va me regarder demain quand je viendrai chercher des médocs (surtout si elle a lu mes des derniers articles...)

 

 

Partager cet article
Repost0

J'suis Qui ?

  • : Le blog d'ald travail
  • : Parler de tout et de rien avec légèreté, fluidité et humour,ca vous tente?
  • Contact

A vous clients potentiels

Envie de dynamiser votre e-commerce ? De donner du pep’s à votre blog ? D’enrichir la ligne éditoriale de votre webzine ? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, vous avez besoin de moi. Rédactrice web, je rédige vos textes pour donner envie à l’internaute d’en savoir plus.
Ma méthode : faire sourire. Parce que c’est en attisant la curiosité que l’internaute dépassera la troisième ligne de texte.
Osez l’originalité. Je m’occupe du reste.

 

Statut auto entrepreneur depuis Avril 2011, je suis à votre disposition pour parler de vos envies, vos besoins, votre but.

   

N'hésitez pas à me contacter.

Alexandra Le Dauphin-Tressos  

alexandra@droledeplume.fr

 

Mon site internet : www.droledeplume.fr

 

 

 

 

 

 

Ils me font confiance

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Ta blogueuse tisse des contacts et noue des relations privilégiées avec certains acteurs du paysage web.

 

Merci à ceux qui me font confiance et m'ont confié la rédaction de textes pour leur business comme :

 

 

Camily's, boutique belge de ventes de vêtements pour les 0 / 14 ans de grandes marques à prix mini :

 

http://www.camilys.be/page/3896-

 

Allo Baby Planner, spécialiste de la puériculture, aide aux parents : (rédaction de la page d'accueil)

 

http://www.allobabyplanner.com/Accueil.html

 

Partenaire WebMarketing, votre coach stratégie sur Internet : (rédaction de la page d'accueil)

 

http://partenaire-webmarketing.com/

 

Mon partenaire webmaster, Anthony de Sitinweb :

 

http://www.siteinternet-autoentrepreneur.fr/

 

Sacrés Mômes, un blog drôlement chouette où j'interviendrai régulièrement, merci à Cécile de sa confiance :

 

http://www.sacres-momes.com/blog/

 

 

Princesse Wanda, artiste de génie du relooking de meubles anciens :

 

http://princessewanda.space-blogs.com/blog-note2/42522/ce-qu-en-pense-alexandra-le-dauphin-redactrice-web.html

 

Un amour de petite chose, boutique de créations uniques pour femmes, enfants :

 

http://selly.canalblog.com/archives/generalites/index.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas touche !

Toutes les oeuvres (textes et illustrations) présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de la Propriété Intellectuelle.

 

Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.

 

©Alexandra LE DAUPHIN - TRESSOS