Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 21:08

tout d'abord, avant de remercier le génial cerveau de ce soir, à savoir celui de Laëtitia G., je veux dire : ahhhhhhhhh ouiiiiiii, ça fait du biennnnnnnnnn !!! Oui, c'est un peu une jouissance, car j'avoue que j'ai été tellement occupée par mon nouveau boulot que j'ai rien écrit depuis trois jours quasiment et je suis en manque... (Dis moi que toi aussi, ça me fera du bien, même si c'est pas vrai -smiley qui sifflote)

 

Bon, donc je remercie Laëtitia G. qui a participé à la réunion brainstorming de ce soir, ma moule souffleuse de sujets étant absente et mon cerveau étant incapable de réfléchir de trop.

 

Parce que tu es une TOP lectrice. Je te demande un sujet, et tu me le donnes en quelques secondes alors que ça fait un quart d'heure que je cherche et que seul le mot "caca" (encore ?!) m'est venu à l'esprit. Ah ouais, "grippe" aussi, mais bon, ça me fait pas rire ça. J'vois pas comment je peux te faire bosser les zygomatiques avec une maladie qui te pompe ton énergie et t'empêche de lire aux toilettes.

 

Ben oui, t'es tellement naze que tu risques pas de lire ton best seller. T'as même pas la force de soulever ton désodorisant pour lire l'étiquette, c'est dire. Tu risques pas de vouloir apprendre à dire "ventiler" en Allemand avec la grippe. Tu n'en as rien à carrer d'ailleurs. (Oui, parce que si tu es en pleine forme, je t'assure que ça t'intéresse tout ça, si si)

 

Bref, on s'en fout, aujourd'hui, tout va bien, pas de fièvre. Tu es donc au boulot (oui, il y a des toilettes et du désodorisant dedans mais bon squatte pas vingt minutes dedans, ton boss appréciera moyen...).

 

Et qui dit boulot dit potins. (Qui a pensé plan bippppppppppppppp ? Tu mets la promotion canapé de côté petite coquine...)

 

Ta boîte est majoritairement féminine. Aïe. C'est à celle qui portera la tenue la plus sexy, le maquillage le plus raffiné, les cheveux les plus soyeux...On se croirait dans une pub pour shampooing anti-pelliculaire, avec ralenti bien cadré sur l'effet chevelure magnifique.

 

Car au boulot, les nanas parlent. Bon, pas souvent du travail en lui-même. Non. Elles préfèrent cancanner. Viens, fais pas ta timide :

 

- "T'as vu la mini-jupe de Sandrine ?!!!" (euh, je vise personne, je mets des prénoms au hasard, hein, chère lectrice...)

 

- "Ouais, elle est ras la fouf', elle veut une augmentation ou quoi ?!" (eh oui, une nana obtient une rallonge non pas de par son travail époustouflant mais de par le peu de tissu qu'elle a sur elle selon les mégères)

 

- "pfffffff, toute façon, elle aura rien, parce que j'ai pas été augmentée et je bosse mieux qu'elle" (traduction : ma jupe est encore plus courte que la sienne et pourtant le boss ne m'augmente pas)

 

- " et puis t'as vu ses cheveux ? Elle a les racines brunes, c'est une fausse blonde" (un grand classique...)

 

(et pendant ce temps, le client attend son rapport urgent)

 

En théorie, Sandrine est une fausse blonde arriviste et allumeuse.

 

En pratique, elle cherche juste à renvoyer une image professionnelle et consciencieuse. Ok, elle s'est ratée sur la mini-jupe. Et sur le maquillage. Mais c'est une vraie blonde. Saleté de commères.

 

Bon sang, Sandrine, pas de vêtement ras les pâquerettes quand on bosse dans une boîte majoritairement féminine ! (Par contre, dans une société où les mecs prédominent, la jupe courte est une bénédiction, j'dis ça, j'dis rien hein ?)

 

Enfin, tout ça pour dire que tu dois parfois gratter l'enveloppe vestimentaire d'une personne pour voir ce qui se cache dessous.

 

Parfois, les nanas en col roulé sont des monstres hypocrites prête à t'écraser derrrière un grand sourire de hyène (prends ça Pitbull).

 

Et ta collègue en mini-jupe est prête à remuer ciel et terre pour t'aider. Eh ouais. Retiens la leçon : l'habit ne fait pas le moine (et pierre qui roule n'amasse pas mousse).

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> Hum... j'ai fait les deux, environnement exclusivement masculin, et puis travail avec des filles... dans les deux cas, je trouve que ce qui est le plus regardé c'est... les seins ! Sans blague,<br /> j'ai l'impression que dans chaque boulot, les gens commencent par se regarder dans les seins (des filles, j'entends). Après... je ne voudrais pas faire ma rabaj', mais j'ai bossé avec des mecs<br /> supers cools et d'autres super cons, et des filles super chouettes et d'autres super connes, mais je ne suis pas sûre que c'était lié au boulot, c'était un problème "d'intelligence sociale",<br /> peut-être.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> si c'est clair mdr,la stratégie féminine dans toute sa splendeur avec revirement de situation très rapide...<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Ahhhhhhhhh c'est tellement ça. Sans oublier que la nana en mini jupe deviendra la meilleure amie de celle qui l'a critiquée la veille parceque la meilleure amie de cancan de cette dernière aura<br /> louché sur un homme convoité par elle et là... "quand je pense à tout ce qu'elle dit sur toi!!". (euh je ne sais pas si c'est clair ;) )<br /> <br /> <br />
Répondre
U
<br /> Je rigole bien en lisant ton billet. C'est vrai que des nanas ensemble au boulot c'est une caricature. Enfin moi j'en rêve un peu en fait. Je travaille seule et de chez moi et je n'ai pas ces<br /> collègues...ca manque un peu. Ce côté "machine à café"...<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Ohlalala oui bosser avec des femmes c'est toute une histoire...mais moi ça me fait vraiment rire, je rentre pas dans le jeu mais je rigole vraiment!!! lol<br /> <br /> <br />
Répondre

J'suis Qui ?

  • : Le blog d'ald travail
  • : Parler de tout et de rien avec légèreté, fluidité et humour,ca vous tente?
  • Contact

A vous clients potentiels

Envie de dynamiser votre e-commerce ? De donner du pep’s à votre blog ? D’enrichir la ligne éditoriale de votre webzine ? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, vous avez besoin de moi. Rédactrice web, je rédige vos textes pour donner envie à l’internaute d’en savoir plus.
Ma méthode : faire sourire. Parce que c’est en attisant la curiosité que l’internaute dépassera la troisième ligne de texte.
Osez l’originalité. Je m’occupe du reste.

 

Statut auto entrepreneur depuis Avril 2011, je suis à votre disposition pour parler de vos envies, vos besoins, votre but.

   

N'hésitez pas à me contacter.

Alexandra Le Dauphin-Tressos  

alexandra@droledeplume.fr

 

Mon site internet : www.droledeplume.fr

 

 

 

 

 

 

Ils me font confiance

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Ta blogueuse tisse des contacts et noue des relations privilégiées avec certains acteurs du paysage web.

 

Merci à ceux qui me font confiance et m'ont confié la rédaction de textes pour leur business comme :

 

 

Camily's, boutique belge de ventes de vêtements pour les 0 / 14 ans de grandes marques à prix mini :

 

http://www.camilys.be/page/3896-

 

Allo Baby Planner, spécialiste de la puériculture, aide aux parents : (rédaction de la page d'accueil)

 

http://www.allobabyplanner.com/Accueil.html

 

Partenaire WebMarketing, votre coach stratégie sur Internet : (rédaction de la page d'accueil)

 

http://partenaire-webmarketing.com/

 

Mon partenaire webmaster, Anthony de Sitinweb :

 

http://www.siteinternet-autoentrepreneur.fr/

 

Sacrés Mômes, un blog drôlement chouette où j'interviendrai régulièrement, merci à Cécile de sa confiance :

 

http://www.sacres-momes.com/blog/

 

 

Princesse Wanda, artiste de génie du relooking de meubles anciens :

 

http://princessewanda.space-blogs.com/blog-note2/42522/ce-qu-en-pense-alexandra-le-dauphin-redactrice-web.html

 

Un amour de petite chose, boutique de créations uniques pour femmes, enfants :

 

http://selly.canalblog.com/archives/generalites/index.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas touche !

Toutes les oeuvres (textes et illustrations) présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de la Propriété Intellectuelle.

 

Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits.

 

©Alexandra LE DAUPHIN - TRESSOS